Optimisation de la mesure par spectrométrie portable de milieux biologiques complexes: application à l’oléiculture

Thèse soutenue

Doctorante : Adeline Deblangey

Thèse soutenue le 14 décembre 2012, Montpellier SupAgro

  • Démarrage : novembre 2009
  • Ecole doctorale : SPSA (Sciences des Procédés – Sciences des Aliments)
  • Université : Montpellier II
  • Directeur de thèse : Jean-Michel Roger
  • Responsables ITAP : Jean-Michel Roger, Ryad Bendoula
  • Financement : Pellenc – Thèse CIFRE

Mots-clés : proche infra-rouge, olive, suivi de maturité, capteur portable

Résumé :

En oléiculture, le suivi de maturité des olives pour la planification des récoltes nécessite des mesures de divers paramètres tels que la teneur en huile et en eau. Or les méthodes de détermination de ces deux critères sont actuellement destructives. Ainsi un outil permettant de connaître in situ ces paramètres dans une olive au cours de la maturation serait un plus pour la filière.

Les travaux de recherches doivent donc permettre de caractériser le potentiel de la spectrométrie simplifiée (sous forme de capteur portable) pour réaliser des mesures sur olives individuelles et entières mais aussi de lever les verrous techniques pour adapter l’outil existant, dédié à la viticulture.

Ces problèmes opérationnels soulèvent plusieurs problématiques scientifiques : (i) quelles sont les caractéristiques physico-chimiques de l’objet d’étude (olive) et comment mesurer les critères de maturité (valeurs de référence) (ii) ces caractéristiques, et plus particulièrement le noyau, ont-ils un impact sur la mesure spectrale?, (iii) quelle configuration optique est la plus adaptée à la mesure sur une olive ?

Afin de répondre à ces questions, cette thèse s’articulera autour de deux axes : l’acquisition d’une importante base de données sur olives entières (spectres et valeurs associées) et des études statistiques et chimiométriques des données collectées pour la constitution de modèles de prédiction.

Share