Modéliser les impacts sociaux des cycles de vie des produits, 13 mars 2012

… Les séminaires ITAP …

Mardi 13 mars à 11h. Salle Orient (Irstea, bât. Minéa).

Catherine Macombe   (Irtsea Montpellier, UMR Itap)

Titre : Modéliser les impacts sociaux des cycles de vie des produits


Résumé : Depuis plus de 40 ans, des ingénieurs développent des méthodes afin d’évaluer les effets des activités humaines sur notre environnement. La plus célèbre méthode générique est l’évaluation environnementale du cycle de vie, qui bénéficie d’une norme ISO. Elle s’est imposée comme méthode de référence dans l’aide à la décision sur les effets environnementaux des activités de production, dans le monde entier. Elle présente l’avantage unique d’anticiper les déplacements d’effets indésirables (ex : pollution) qui pourraient accompagner le choix d’un scenario de développement produit plutôt que d’un autre. Aujourd’hui, le défi est de construire une méthode qui prenne en compte l’ensemble du cycle de vie, et qui anticipe de même les transferts d’impacts, mais pour le champ social cette fois.
Le groupe « ACV sociale » (Evaluation du cycle de vie sociale) d’ELSA s’est constitué pour créer une telle méthode. Nous présentons ici la partie des travaux en cours qui a pour objet de modéliser des relations entre les variations de niveau d’une variable caractéristique de l’activité de production et les variations de l’état de santé d’une population humaine. Nous prenons l’exemple du « pathway de Preston » qui réunit une modélisation mathématique et les conditions sous lesquelles cette relation peut être mise en œuvre, pour anticiper les effets de la valeur ajoutée produite localement sur les variations de l’espérance de vie de la population locale. L’objet de la présentation est i) de présenter l’état des lieux en termes de modélisation, et ii) de solliciter l’aide des modélisateurs d’ITAP pour aller plus loin dans la modélisation des fonctions impliquées.

Share