Modélisation de la dispersion aérienne de pesticide à partir de parcelles de vigne, 20 janvier 2012

… Les séminaires ITAP …

 Vendredi 20 janvier à 11h. Lieu : Salle Orient, Irstea Montpellier (Bât. Minéa)

Ali Chahine  (Irstea Montpellier, UMR Itap)

Titre : Modélisation de la dispersion aérienne de pesticide à partir de parcelles de vigne

Résumé : L’objectif de nos travaux est la modélisation de la dispersion de pesticides à partir de parcelles de vigne et l’influence de l’aménagement de parcelles sur la dispersion. Pour atteindre ces objectifs, nous avons utilisé la méthode de simulation des grandes échelles et l’approche lagrangienne combinées avec  des expérimentations. Pour l’étude de la dynamique du vent dans la vigne, une expérimentation a été conduite sur une parcelle de vigne. Le modèle Atmosphérique ARPS a été utilisé pour la modélisation de l’écoulement atmosphérique dans la vigne. Pour la validation du modèle, les différentes statistiques mesurées ont été comparées à celles simulées. L’expérimentation et la modélisation ont montré que l’écoulement dans les couverts en rangs se comporte différemment selon la direction du vent en termes d’organisation et de paramètres aérodynamiques.  Pour l’étude de la dispersion de pesticide à partir de la vigne, une expérimentation sur vigne artificielle a été menée. En parallèle, un modèle numérique de dispersion, qui  repose sur le modèle de vigne validé, a été développé. Il est ressorti de la modélisation et de l’expérimentation que, sur un temps court, la dispersion de pesticide  à l’échelle de quelques rangs de vigne est dominée par les jets d’air du pulvérisateur. Les comparaisons de la progression du nuage émis par le pulvérisateur, des pertes verticales et des dépôts obtenus par simulation et expérimentation étaient assez satisfaisantes. Les résultats de l’expérimentation sur la dispersion sur vigne artificielle ont été combinés à la modélisation numérique pour l’étude de la dispersion à l’échelle de la parcelle et l’analyse de l’influence des aménagements de  parcelles sur la dispersion. L’analyse comparative des scénarios a montré que le maximum d’exposition des individus vivant à proximité de parcelle viticoles est observé quand les rangs de vigne sont parallèles à la direction moyenne du vent, et que les haies d’arbres constituent une alternative pour réduire les niveaux d’exposition.

Share